Le travail se porte sur la surface et sur la transparence, qui permet de découvrir le monde intérieur contenu dans l'espace volume.
Une porte est toujours ouverte sur le monde clos (partie polie de la pierre...); la perception globale, surface et volume, est une recherche continue depuis 1974 de rencontrer le sens de la matière et celle de la pensée qui s'y développe, l'expression des deux en symbiose veut la douceur, le respect et la liberté.  Aucune matière n'est prise en otage, mais bien comme partenaire d'une pensée.  Le temps des deux univers forme une dimension singulière et d'une inépuisable intensité plastique, comme langage d'amour directe et sincère.  La lecture pour l'observateur est d'y participer et partager le bonheur qui en émane.
Richard Flament  
2016 
  1    2    3    4    5    6    7  
Diaporama